Zenabou : « J’aimerais être avocate ! »

Zénabou

Je m’appelle Zenabou, je suis  élève en classe de Terminale A4 au lycée Dapaong ville. J’ai 20 ans, je suis de taille moyenne. J’habite dans le quartier kounkoaré juste à l’entrée de Dapaong.

Dapaong est une ville du Togo qui est le chef lieu de la préfecture de Tône. Dapaong est un mot issu de la langue moba qui veut dire « nouveau marché ».

A cause du SIDA, je suis orpheline de père et de mère. J’ai perdu mon père en 1998. En 2004, ma mère m’a quittée pour un autre monde.

Depuis trois ans, je suis prise en charge par l’association Vivre dans l’Espérance. L’association participe à mon éducation, mon alimentation, mon habillement.

Sur le plan scolaire, chaque fin de trimestre, je dois présenter mon bulletin de classe afin qu’on puisse m’aider si j’ai des difficultés.

Sur le plan alimentaire, je reçois des vivres chaque mois, et de l’argent pour mon petit-déjeuner et pour l’achat de documents scolaires.  Les membres de l’association sont comme mes parents. Ils sont là quand je rencontre une situation très difficile.

Au lycée, je suis aimée par tous mes camarades à cause de ma façon de blaguer avec eux. En période des classes aux heures libres je préfère lire les livres, les journaux bien et d’autres choses.

Au lycée, j’ai autant d’amis garçons que de filles. La seule avec qui je m’entends bien est Clarisse.

Le matin, Dès que 4h30  sonne je dois me réveiller pour les tâches ménagère et ensuite réviser mes leçons.

Je suis l’aînée de la famille.  J’ai deux frères qui s’appel Aminou et Ismaël. Nous vivons tous avec notre grand-mère à Dapaong, elle est une commerçante et elle vend de la poterie et du charbon de bois dans le marché de Dapaong.

Le marché est animé. Les mercredis et les samedis et chaque samedi, je me rends au marché pour aider ma grand-mère.

Je prends comme petit déjeuner de la bouillie chez une revendeuse. A 6h15, je suis en route pour l’école compte tenue de la distance qui sépare ma maison au lycée car la montée des couleurs est à 6h45 et les cours commence 7h.

J’aime beaucoup les matières littéraire car elles permettent de m’ouvrir sur le monde en général. Je n’aime pas les matières scientifiques.

J’aimerais tant poursuivre une carrière après mes études secondaires dans une université de droit. J’aimerais être avocate, car, durant mon enfance, j’ai été victime d’injustice.

Je profite de l’occasion pour remercier ma marraine pour tout ce qu’elle fait pour moi depuis trois ans, afin de donner une chance aux enfants nécessiteux.

Je vous exhorte à participer à la prise en charge de ses enfants afin de bâtir ensemble une cité plein de rires et de bonheur.

Cette entrée a été publiée dans Les jeunes écrivent. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.