Soeur Marie Stella demande un peu de patience aux parrains et marraines

Grandes distances, mauvaises routes, manque de moyens pour écrire, difficultés à maîtriser le français…

Pèlerin vient de recevoir une lettre de Soeur Marie Stella qui explique pourquoi il est difficile aux enfants de donner des nouvelles à ceux qui les parrainent.

Néanmoins, l’association Vivre dans l’Espérance est en train de mettre au point un système pour pouvoir donner des photos et des nouvelles personnalisées, au moins deux fois par an. Alors, encore un peu de patience !

Très chers parrains et marraines,

C’est avec beaucoup de joie que je viens à vous par ce courrier pour vous remercier, chacun en particulier, pour avoir accepté de parrainer un enfant de l’association Vivre dans l’espérance .

Tous ces enfants ont désormais trouvé une mamie, un papi, une mère , un père, un ami fidèle. Que le Seigneur vous bénisse en tout ce que vous faites.

Je sais combien de parrains et marraines attendent encore des photos, des nouvelle. D’autres s’impatientent et se découragent. Ma lettre vient vous demander de ne pas nous lâcher car les enfants vous ont adoptés dans leur cœur. Ce serait une grande épreuve après la mort des parents que vous les abandonniez!

Nous avons quelques problèmes différents  de la France : nos enfants parrainés ne sont pas forcément en ville ils vivent dans des villages éloignés de 20 à 150 km de Dapaong.
La seconde difficulté est que ces enfants n’ont pas de contact. Il n’y a pas de téléphone ni d’adresse postale ni d’e-mail ; alors il faut faire la  route, amener les lettres, faire les photos etc… et parfois les routes sont impraticables.

Troisième difficulté :  la langue française. Tous les enfants ne savent pas toujours l’écrire et il faut reprendre la lettre quelques fois trois à quatre fois.

Ce sont les difficultés majeures auxquelles nous devons faire face mais nous travaillons actuellement en équipe. Nous allons de village en village faire des photos et récupérer les lettres. Nous vous demandons encore de patienter quelques semaines et vous aurez une photo, une lettre.
Mais ces difficultés ns nous empêcheront pas d’être de bons amis car :

L’amour est patient
L’amour est courage

Que le Seigneur bénisse chacun de vous et qu’il vous accorde santé, pour que nos liens d’amour puissent durer dans le temps! Nous portons toute votre vie vos intentions dans nos prières quotidiennes.

Sans votre appui il manquera beaucoup d’amour dans le cœur des enfants.

« Un seul bras ne peut entourer le baobab» nous dit le proverbe africain. Ensemble nous construisons la vie de nos enfants.

J’espère que vous avez passé une Bonne fête de l’Assomption le 15 Août. Que la vierge Marie soutienne toute vos familles et intercède pour vous.

Je vous embrasse au nom de tous vos filleuls

En union de prière… Sœur Marie Stella     

Cette entrée a été publiée dans Marie Stella écrit. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Soeur Marie Stella demande un peu de patience aux parrains et marraines

  1. Marcel dit :

    Bonjour ma soeur,
    Nous prenons acte pour la démarche et te portons dans nos prières.
    Merci pour tout ce que vous êtes aux orphelins de vivre dans l’espérance.
    Union de prière

  2. Les jeunes de Vivre dans l'Espérance dit :

    Nous, jeunes de l’ association Vivre dans l’espérance, vous écrivons cette note pour vous donner nos nouvelles.
    Nous nous portons tous bien et nous sommes actuellement en vacances. Plusieurs d’entre nous sont rentrés en famille.
    Excusez-nous pour ce retard que nous avons accusé dans la fourniture de nos information pour le blog. Cela est dû à nos différents examens et la venue, en juillet, des Apprentis d’Auteuil.
    Nous sommes actuellement en train de traiter les informations qu’on va vous envoyer dans peu de temps.
    A BIENTOT

  3. Strub Fernande dit :

    Bonjour Soeur Marie Stella

    Nous partons jeudi le 30 août sur les chemins de Saint Jacques de Compostelle, et nous marcherons une journée pour vos petits orphelins (le 10 octobre 2012) nous pensons faire 1000 kms et allumerons une bougie pour eux auprès de Saint Jacques.

    Merci à vous pour les informations que vous passez par Pélerin magazine.
    En union de prières avec vous.
    Une marraine