Portrait de Marie qui combat le VIH, par Kokou

Marie et Kokou

Kokou interrogeant Marie à la Maison Sainte-Monique (photo D. R.)

Kokou, notre correspondant permanent auprès de l’association Vivre dans l’Espérance, à Dapaong, au nord du Togo, a eu envie d’interviewer la jeune Marie, 16 ans, qui se bat actuellement contre le sida, à la Maison Sainte-Monique. Avec, comme message, ce souhait que nous partageons tous : « Tiens bon, Marie ! »

Elle est âgée de 16 ans, en classe de CE2 et en première année de catéchèse. Son nom chrétien est désormais Marie. Elle vient d’un petit village appelé Touaga et

Marie arrivée

Marie à son arrivée
à la Maison Sainte-Monique,
à l’automne 2012 (photo D. R.)

situé à 8 Km de la ville de Dapaong, au nord du Togo. Marie est orpheline de sa mère séropositive et son père, qui souffre d’une maladie mentale, est lui aussi séropositif. Marie est sous traitement anti-rétroviral depuis des années.

Fin novembre 2012, elle est tombée gravement malade. Elle n’arrivait même pas marcher ni manger et ne pesait que 20 kg à 25 kg. Elle a alors été prise en charge par  l’Association Vivre dans l’Espérance, résidente à Sainte-Monique, la « maison familiale » de l’Association, à Dapaong.

Aujourd’hui, lors d’une discussion avec moi, elle me raconte : « J’ai deux sœurs et un frère, tous séronégatifs. Malheureusement, moi,  je suis séropositive. Il y a de cela un an, j’ai été accueillie à l’orphelinat Sainte-Monique. Les années précédentes, je vivais avec ma seule grande-mère qui me reste. Grâce à la prise en charge de l’Association Vivre dans l’espérance, l’affection et les sourires de la Sœur Marie Stella et de Maman Rita, je suis encore en vie.. Depuis la fin du mois de novembre dernier, ma santé s’était gravement dégradée mais grâce aux soins et aux prières des uns et des autres, je me sens beaucoup mieux. »

Marie Baptème2

Après son baptême, la jeune fille reçoit l’onction des malades (photo D. R.)

La nuit du vendredi 18 Janvier 2013, sa santé s’était encore plus aggravée. La responsable de l’orphelinat, Maman Rita, la Sœur Marie Stella et elle-même n’ont pas pu fermer les yeux jusqu’au lever du soleil du samedi… Le samedi, la Sœur Marie Stella et Maman Rita ont pensé qu’il fallait la  baptiser et ont informée sa grand-mère.
Cette semaine-là, il y avait un groupe de visiteurs de la paroisse de Cambrai, en France qui était là pour quelques temps, avec le P. Fabrice et le P. Hervé. Vers 16 heures, La messe commença, dans la chapelle de l’orphelinat. Ils la baptisèrent en présence de sa grand-mère, selon les commandements de l’Eglise catholique. Après l’avoir baptisée, ils lui donnèrent l’onction des malades ainsi qu’à une autre jeune fille, elle aussi malade ce jour-là.

Dans son discours, elle disait qu’elle aime danser et qu’elle va bien prendre ses médicaments pour devenir, un jour, infirmière et pour soigner les enfants malades et souffrants. A la fin, elle a dit : «  Je profite de l’occasion pour dire un grand merci aux donateurs et à tous ceux qui pensent aux enfants malades comme moi et  aux orphelins. Un grand merci également à tout ceux qui aident l’Association Vivre dans l’Espérance pour le bien-être de nous les orphelins, les malades du sida et de divers maladies graves et contagieuses,  sans remède. »

Signé : Alexandre Kokou Aholou, le secrétaire particulier

Cette entrée a été publiée dans Les jeunes écrivent. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Portrait de Marie qui combat le VIH, par Kokou

  1. Catherine (Poupie) Astier dit :

    Merci à Kokou pour tout son travail précédent et aujourd’hui pour ce si juste portrait.
    J’ai appelé Maman Rita, il y a deux semaines, pour prendre des nouvelles de Marie que je ne connaissais alors pas, mais parce que j’avais aussi été très touchée par le récit et les photos de Mireille, ma tante, qui s’est rendue dernièrement à Dapaong pour représenter l’association Maminou lors de l’assemblée générale de l’association Vivre dans l’Espérance.

    J’ai parlé à Marie et elle m’a dit aller un peu mieux grâce à un changement de traitement. Elle est très courageuse et je lui souhaite vraiment très sincèrement de continuer à poursuivre et d’atteindre ses objectifs.
    Je profite de ce témoignage pour embrasser plus que tendrement tous nos amis formidables autour de Stella et Maman Rita.

  2. Bourin Benoît dit :

    Merci Kokou pour ce reportage qui nous fait partager les souffrances des membres de cette grande famille.
    Continue à nous envoyer des articles !
    Et à bientôt. J’espère te rencontrer dans un prochain voyage
    Benoit