L’association Maminou en visite chez Soeur Marie Stella

Les enfants, les adultes et Soeur Marie Stella participent à la fête. (Photo M. Dumons.)

Les enfants, les adultes et Soeur Marie Stella participent à la fête. (Photo M. Dumons.)

Mireille Dumon, présidente de l’association Maminou, revient tout juste de Dapaong, au Togo, où elle a passé deux semaines. Elle nous adresse le compte-rendu de son voyage, un texte plein de « bonnes nouvelles ».

« J’imagine que recevoir de bonnes nouvelles,  au cœur de l’hiver, vous sera des plus réconfortants ! Alors je m’empresse de vous adresser le compte rendu partiel du séjour que je viens d’effectuer à Dapaong,  du 11 au 25 janvier 2014 où  Pierre, mon mari, m’accompagnait pour la première fois, ainsi que deux nouvelles adhérentes, Pascale et Mimi qui  découvraient elles aussi le Togo.

Ce séjour comme toujours,  fut rempli de joies intenses et d’émotions fortes face à la vie qui s’exprime là-bas dans toute son authenticité.

Partage avec les enfants

C’est dans une joie indescriptible,  avec une gratitude émouvante que  les enfants des deux maisons familiales  nous ont accueillis.
Tous allaient bien, même Marie que l’on croyait à la limite de ses forces lors de ses forces lors de mon  dernier séjour en février 2013 .Elle promenait, fièrement accroché dans son dos, le dernier orphelin accueilli dans la maison familiale St Monique : Jean-Claude, un bébé de neuf mois qui, dort dans le lit de  Maman Rita, la responsable et  qui calme ses angoisses nocturnes.

Festin aux carottes et au boeuf ! (Photo M. Dumons.)

Festin aux ignames, carottes et boeuf ! (Photo M. Dumons.)

De la part de « Maminou », nous avons offert aux 120 filles et garçons  des maisons Sainte-

Monique et Saint-Augustin, un repas festif et exceptionnel que nous avons partagé avec eux. Au menu: ragoût d’ignames et de carottes avec petits morceaux de  viande de bœuf, gâteau et fruits. Tout ceci a donné lieu à des réjouissances inoubliables et nous nous sommes mêlés aux chants et aux danses spontanées de la communauté en liesse !

Visite aux personnes âgées

Quelle surprise de retrouver les trois personnes âgées visitées l’an dernier, debout, en joie, volubiles et plein d’humour,

le mari de Mireille avec l'une des "vieilles" dames. (Photo M. Dumons.)

Pierre, le mari de Mireille avec l’une des « vieilles » dames.
(Photo M. Dumons.)

devant leur  maison construite grâce aux financements Maminou. Ces vieux (suivant l’expression respectueuse utilisée là bas), aujourd’hui bien nourris et soignés,  étaient

méconnaissables, plein d’énergie et d’humour, les femmes voulant s’accaparer et garder

Pierre, mon mari !

Que de changements en un an de distance, d’aide et de soutien ! Quel témoignage vivant des bienfaits de la fraternité ! D’autres ont encore besoin de nous bien sûr, mais quel encouragement pour nous, pour continuer nos actions solidaires !

Visite à la ferme pédagogique

En ce lieu aussi  nous avons constaté beaucoup de changements. Les cultures maraîchères,

Les trois boeufs, fierté de la ferme pédagogique. (Photo M. Dumons.)

Les trois boeufs, fierté de la ferme pédagogique.
(Photo M. Dumons.)

bien irriguées ont donné, cette année, de bonnes récoltes (riz, oignons …..) Un champ de pommes de terre, lieu de tous les soins, semblait très prometteur.

Surtout, des animaux sont enfin arrivés à la ferme… L’association Vie possède désormais trois magnifiques bœufs pour travailler les champs, deux ânes gris , avec leurs deux charrettes flambant neuf, pour transporter les denrées ; des moutons moitié noirs et moitié blancs, des chèvres et leurs chevreaux goulus ,  des dindes et des dindons, qui bien sur se pavanaient faisant la roue pour la photo, des pintades, des canards ,des coqs et  plus de trente poules qui promenaient leurs poussins dans le champs de maïs . Notre action « Cocotte et poussins « a porté de beaux fruits !

L’association Vie s’est aussi procuré deux chiots qui plus tard monteront la garde avec un gardien du village voisin, pour éviter les rapines. En cette fin de journée de gros oiseaux de proie surveillaient eux aussi tout ce petit monde de très près. Plus tard un espace grillagé est prévu pour la protection des volailles qui sont actuellement hébergées dans des lieux différents.

La porcherie construite est maintenant utilisable. Les malfaçons ont été rectifiées, mais il faut attendre, pour la peupler, la fin de la saison sèche  (mars-avril) pour éviter les risques de fièvre porcine. La récupération prévue du lisier, servira d’engrais naturel aux cultures. Sont également déjà creusées des fosses à compost  pour le recyclage des  déchets végétaux.  Souhaitons que Lambert se remette très vite de sa fièvre typhoïde, pour diriger plus efficacement les opérations …

Nous avons effectué cette visite par une belle et douce soirée ou le soleil couchant inondait les champs de sa lumière orangée. Revoir les photos éveille en moi la nostalgie de cet instant privilégié, qu’en pensée j’ai partagé avec ous nos adhérents qui ont contribué à cette belle réussite.

« Un seul bras ne peut entourer le baobab »… et j’ai envie d’ajouter : une chaîne d’amour est d’une puissance insoupçonnée !

Bien sur il reste beaucoup à faire …. Mais tout comme nos amis, là bas, sachons nous réjouir quand l’occasion nous en est donnée.

L’arrivée d’André, nourrisson orphelin

Le sida continue de faire hélas, encore beaucoup de morts, en particulier en ce début d’année, en saison sèche; la malnutrition n’y est pas étrangère. Pendant notre séjour un petit bébé de quelques semaines a été recueilli par l’association vivre dans l’espérance. Sœur Marie Stella l’a appelé André en mémoire du Père Veillerot, grâce à qui j’ai connu le Togo. Avec les  fonds Maminou, nous avons acheté sur place tout ce qui lui était nécessaire (Lait maternisé, layette et petit matériel) et nous l’avons remis à sa courageuse maman d’accueil, vivant avec le VIH,  qui donne ainsi du sens à sa vie.
Un autre nourrisson venait lui aussi d’être accueilli dans les mêmes conditions: Joséphine, un bébé de quelques mois si fragile et si chétive ! Cette solidarité de la part des femmes vivant avec le VIH force l’admiration !

Visite chez les garçons  à la Maison Saint-Augustin

La maison familiale, crée en 2005, accueillait 25 enfants. Aujourd’hui, 39 garçons qui ont beaucoup grandi sont logés là dans des conditions extrêmement  difficiles par manque de place. Les adolescents et  étudiants sont sans arrêt mêlés aux plus petits et n’ont pas de lieu ni de tables pour pouvoir travailler et étudier. Ce qui explique sans doute  un certain nombre d’échecs au Bac l’an dernier. Leurs conditions de vie et de travail sont difficilement imaginables !
Il est urgent de prévoir l’agrandissement indispensable  des locaux. Nous avons en main les projets et le devis. C’est pourquoi je me fais lanceuse d’alerte auprès de nos adhérents pour aider ces garçons  à réussir et à construire leur avenir…

Cette entrée a été publiée dans Le réseau des amis français. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à L’association Maminou en visite chez Soeur Marie Stella

  1. traore dit :

    je suis très heureux de la façon dont les choses vont bon train et que DIEU guide toujours votre association vers le droit chemin.
    Traore akimou

  2. arbela dit :

    C’est beau .

  3. marie stella dit :

    Bravo ma « mère » pour le beau compte-rendu de votre dernier séjour.
    C’est pour nous une grande joie à chaque fois que vous venez vers nous.
    L’amitié, quel merveilleux poème pour bâtir un monde nouveau!
    Merci à vous, à mon « papa », à Pascal, à Mireille, pour cette belle expérience.
    Bisou à vous votre fille

  4. Sophie dit :

    Bonjour Evelyne,
    Je ne publie pas votre commentaire sur le blog car c’est un message personnel mais je l’ai transmis à Mireille qui va sûrement vous répondre bientôt. Merci de nous lire avec attention !
    A bientôt !
    Sophie Laurant (administratrice du blog Vivre dans l’Espérance).