« Un été exceptionnel » pour les enfants de Soeur Marie Stella

Soeur Marie Stella présentant l'association Vivre dans l'Espérance, à Paris, lors du concert commun avec Les Apprentis d'Auteuil et la fondation américaine Don't miss a beat. (Photo A. d'Auteuil.)

Soeur Marie Stella présentant l’association Vivre dans l’Espérance, à Paris, lors du concert commun avec Les Apprentis d’Auteuil et la fondation américaine Don’t miss a beat. (Photo A. d’Auteuil.)

Soeur Marie Stella nous raconte l’été exceptionnel que les enfants de Vivre dans l’Espérance qui ont pu participer à la tournée de concerts en France, ont vécu. Sa lettre s’adresse à tous ceux qui suivent l’action de l’association. Prochainement, sur ce blog, elle donnera d’autres nouvelles de Dapaong.« A tous les Parrains, Marraines, Bienfaiteurs, amis connus et inconnus.   A tous les amis de cœur …

          Un merci spécial à vous tous, de nous avoir donné votre temps, votre Amour, votre attention et vos dons pour soutenir nos enfants. Vous nous êtes un très grand appui dans la prise en charge des orphelins, des malades rendus vulnérables par le VIH-sida et dans la prise en charge des personnes âgées qui le plus souvent, font l’expérience de la stigmatisation, du dédain de leur famille ou de la communauté.
Nous avons été marqués par tous vos gestes d’amour et d’émerveillement devant la prestation de nos enfants qui sont aussi les vôtres. Grâce à vous et grâce à votre soutien, à votre consolante et réconfortante présence, ils ont pu atteindre l’objectif fixé : donner un supplément de joie aux Français et par la danse et les chants, vous témoigner de surcroit de toute leur gratitude. Vous resterez et demeurerez au quotidien dans nos cœurs, par le lien de la prière devant notre Mère la Vierge Marie et en Eglise.

                                               Merci ! Merci ! Merci ! Balg !

« Comment rendrai-je au Seigneur tout le bien qu’il m’a fait ?  J’élèverai mes mains, mon cœur, ma vie pour rendre grâce à Dieu pour ses merveilles. » Voilà les mots qui jaillissent  de mon cœur pour vous dire merci en action de grâce.

Permettez-moi de relayer a voix des enfants et de toute l’Association pour vous dire que dans nos têtes et cœurs, c’est encore comme du cinéma car nous revoyons vos visages, vos sourires, votre accueil, votre amour nous embraser.

Le concert des enfants des trois associations à l'Eglise américaine de Paris. (Photo A. d'Auteuil.)

Le concert des enfants des trois associations à l’Eglise américaine de Paris. (Photo A. d’Auteuil.)

  •    Du 31 au 8 août 2014, nous sommes partis à Paris, à seize pour vivre une expérience de vie, de partage, d’amour avec nos amis, sœurs, frères de la France et des Etats- Unis d’Amérique.

Le projet  « Trois Notes pour tisser l’Espérance »  est né depuis quelques mois grâce à notre amitié et grâce à nos différentes rencontres avec la Fondation d’Auteuil du Nord et à Paris pour tisser des relations entre nos structures afin de contribuer à l’épanouissement de nos enfants en difficultés. Travailler au bonheur de l’enfant c’est préparer un avenir à la nation car, c’est à eux qu’appartient cet avenir.

Américains, Français et Togolais chantent ensemble. (Photo A. d'Auteui.)

Américains, Français et Togolais chantent ensemble. (Photo A. d’Auteui.)

Nous devons en grande partie ce voyage à la Fondation d’Auteuil de Paris qui a pris en charge les billets d’avion, la réalisation de tous les documents (passeports, visas…) Du 1er au 8 août, nous sommes restés à Paris pour préparer un concert avec les enfants de la France et des Etats-Unis. Le but de ce concert a été de communiquer  l’espérance et de  tisser la joie dans le cœur des enfants. Tous, ayant une histoire difficile, ils ont tous appris à s’aimer, à montrer leurs talents, à partager la joie qui les animait. La barrière du langage n’a pas été un blocage pour eux car, ils se faisaient entre eux pleins de signes, de gestes d’amour! Ce concert a été un vrai succès.

La tournée de concerts des enfants de Dapaong a été l'occasion de rencontrer parrains, donateurs et soutiens. (Photo C. Maisoneuve.)

La tournée de concerts des enfants de Dapaong a été l’occasion de rencontrer parrains, donateurs et soutiens. (Photo C. Maisonnave.)

  • Du 08 au 27 août nous partions pour le Nord de la France en passant par notre Maison Provinciale à Paris. Un passage court et très émouvant pour les enfants car ils ont découvert pour  la première fois une structure bien organisée prenant en charge le handicap mental.

Un sincère merci à nos chères sœurs et à tous les résidents de la maison Sainte-Germaine. Sur la route qui nous conduisait au  nord, à Saint-Amand,  des associations, nos sœurs, les parrains et marraines  nous attendaient les bras ouverts. Quel accueil !  Quel amour !  Quelle joie ! Nous avons passé la plus grande partie de notre séjour  à sillonner presque toute la région  Nord-Pas-de-Calais.

Ce séjour a été possible grâce au soutien du diocèse de Cambrai, en particulier à Mgr Garnier, père de nos enfants, au Père Canart, à Marie Payen, aux Sœurs Hospitalières du Sacré-Cœur qui ont pris en charge le couvert, les déplacements, le gîte, bref, tous nos besoins.

Par ailleurs, le concert que nous avons donné à Béthanie  à Saint-Jean-Marie-Vianney avec nos sœurs aînées et les résidents a été un moment très émouvant. Les enfants découvraient la réalité et l’existence des organisations de la prise en charge des personnes âgées ; organisations et structures non existantes au Togo.

La plupart ont regretté la rapidité de ces visites : ils disaient avoir retrouvé des grands-parents alors qu’ils n’ont plus de parents. Merci à chacune et à toutes mes sœurs aînées pour l’accueil. Les enfants ont été très sensibles à tous vos gestes d’amour, au courage dont  vous faites preuve face à la vie, à vos tâches quotidiennes et à la mission à vous confiée. « Nous nous sommes sentis aimés », tels sont les mots qui sortaient de leurs bouches. Merci de plus pour ce que vous avez été pour eux et merci à tout le personnel des maisons, à l’Association Béthanie pour la prise en charge médicale et les activités de divertissement.

Notre séjour en France nous a donné beaucoup d’énergies. Voici quelques mots  des enfants : « Les gens sont gentils », « nous avons été bien accueillis », « les gens étaient contents de nos différents concerts », « nous nous sommes sentis aimés, portés, valorisés »…

De Paris à Cambrai passant par Saint Amand, Caudry, Hardelot, Moustier-en-Fagne, Saint Saulve, Saint Jean Marie-Vianney, Béthanie, Lourdes, nous avions su communiquer la joie et tous les spectateurs sont retournés le cœur tout rempli de ce message dont nous avions été porteur.
Tous ces lieux défilent en ce moment dans nos esprits. A Hardelot, vous avez été très nombreux à nous accueillir, familles, amis, parrains, marraines inconnues.  Nous formions une seule famille avec vous, en Eglise.

Notre merci va de façon spéciale  à vous tous qui avez donné de votre temps, de votre amour, de  votre attention et de vos dons pour soutenir nos enfants. Par addition merci pour le soutien que vous apportez à notre association  dans la prise en charge des orphelins, des malades et des personnes âgées, qui souvent habitent toutes seules, abandonnées de tous les regards et affections de l’entourage et parfois,  même  de la communauté.

Nous avons été marqués par tous vos gestes d’amour et d’émerveillement devant les différentes prestations des enfants.  “Ce que vous avez fait aux plus petits de mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait“  nous dit Jésus.

Rencontre avec des membres de l'association Simba, à Lourdes. (Photo C. Maisoneuve.)

Rencontre avec des membres de l’association Simba, à Lourdes. (Photo C. Maisonnave.)

  • Du 21 au 25 Août, nous sommes allés à Lourdes, comme pour continuer notre action de grâce à Dieu et à Marie pour notre séjour en France et portant dans nos cœurs tous les visages rencontrés et tous ceux qui étaient en communion. Ce fut une journée de voyage toute comblée de découvertes, de rencontres dans le train de pèlerins, des malades, hospitaliers, bénévoles, jeunes et moins jeunes. Voilà le visage d’une Eglise Universelle où tous ensemble nous ne faisons qu’un en Dieu. Vous étiez tous présents dans nos prières et supplications (Parents, amis, bienfaiteurs, malades, pays en guerre etc.)

Notre grand moment de grâce a été la bénédiction par  Mgr Garnier, de notre statue offerte par Père Emmanuel Canart à la Maison Sainte-Monique. Elle  nous a  été offerte à l’occasion des vingt-cinq ans de sacerdoce de ce dernier, en guise action de Grâce . Nous remercions tous ceux qui ont donné généreusement pour l’achat de cette statue. Ce cadeau est en effet plein de symboles, de signes et Notre-Dame de Lourdes représente :

  1. Le Lien scellé pour toujours entre le diocèse de Cambrai et Dapaong.
  2. Elle aussi le lien entre les bienfaiteurs  et Association par la prière des enfants, des malades… Tous, vous serez présents dans nos cœurs  et prières. Que la vierge Marie soit et demeure notre Mère à jamais.
  3. Lourdes nous a redonné le goût de prier Marie.
  4. Lourdes nous a donné le goût de sortir de nous même malgré notre maladie et malgré notre situation de précarité pour aller à la rencontre des plus pauvres qui sont les malades, des handicapés, les personnes âgées…

Je vous embrasse en mon nom et au nom de tous les enfants. »

Cette entrée a été publiée dans Marie Stella écrit, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à « Un été exceptionnel » pour les enfants de Soeur Marie Stella

  1. Goni maisonnave Christiane dit :

    Merci a vous tous pour les bons moments passes en votre compagnie a Lourdes. Ce ne fut que du bonheur!<3
    Nous vous embrassons bien affectueusement
    Christiane et Claude

  2. wiart dit :

    Bonjour à vous tous et toutes.
    Heureuse d’avoir partagé les moments de chant à la basilique Saint-Pie à Lourdes, ainsi que
    les discussions et embrassades que nous avons eu.
    Sœur Marie Stella, continuez ce que vous faites!