« Joyeux Noël » et mille étoiles en direct de Dapaong…

(Photo Frédéric Bisson.)

(Photo Frédéric Bisson.)

Voici la circulaire de Noël, adressée fidèlement par Soeur Geneviève, à tous les donateurs qui soutiennent l’hôpital pour enfants Yendube et l’association Vivre dans l’Espérance. Où elle nous parle des étoiles dans les yeux des enfants…

Chers Parents et Amis de nos structures du Nord Togo,
Il y a quelques semaines nous vous avons rejoints pour vous donner des nouvelles de « chez nous » et nous revenons à nouveau vers vous, « avec un coeur plein de joie » comme écrivent les enfants d’ici quand ils s’adressent à leur parrain, selon la formule consacrée !
Nous voulons vous présenter nos meilleurs voeux de fêtes :

Joyeux Noël ! Bonne fin d’année ! Heureuse année 2015 !

Chez nous, il n’y a pas d’illumination dans les rues, ni dans les magasins ou si peu qu’on les remarque à peine. En revanche, il y a de la joie et le sens de la fête, rythmée de musique… malgré les épreuves de la vie. Nous sommes épargnés par la surconsommation, l’étalage à outrance et parfois choquant de tout ces artifices commerciaux qui font des envieux mais ne comblent pas.
Les étoiles de Noël ne sont pas dans les sapins – qui n’existent pas non plus ici!- , mais dans les yeux des enfants guéris, à l’hôpital, à VIE, à la PMI, à la santé mentale où les patients sont, en l’occurrence de « grands enfants » de par leur pathologie. Les étoiles de Noël sont dans le coeur des parents qui

(Photo Steve Olmstead.)

(Photo Steve Olmstead.)

débordent de reconnaissance.
Toutes ces étoiles, c’est à vous qu’elles reviennent, qu’elles sont adressées…. nous vous les envoyons. Elles vous appartiennent de droit. Elles rendent bien plus heureux que tout ce qui est factice et superficiel.
Un prêtre du diocèse disait pas plus tard que ce matin que ce que nous faisons, avec les moyens dont nous disposons, ce ne sont pas des guérisons mais des « miracles » !!! En toute modestie, c’est toujours agréable à entendre, d’autant plus que ces « moyens » nous les avons grâce à chacun de vous.

  • En octobre dernier, le Centre de Santé Mentale a participé à la journée internationale des maladies mentales. C’est l’occasion de faire de la sensibilisation et aussi de rassembler les malades et leur famille pour une petite fête appréciée de tous. Donc, après une conférence-débat sur les dépressions et sur les déficiences intellectuelles, leurs causes et leurs conséquences, il y a eu des sketches et un repas convivial pour tous les participants.

 

  • A l’association VIE, c’est la journée du 1er décembre qui est « journée internationale de lutte contre le Sida ». Toutes les personnes touchées directement ou indirectement par le VIH sont là, présentes, ainsi que tout le personnel et les sympathisants. Cette année, l’animation consistait en présentation de danses traditionnelles des différentes régions du Togo et même du Burkina voisin, par les malades eux-mêmes. Ils s’y préparaient depuis plusieurs semaines, oubliant pour quelques heures ou même quelques jours, leurs problèmes et leurs souffrances ! Il y avait de
    (Photo Emmanuelle A.)

    (Photo Emmanuelle A.)

    l’ambiance assurée !

Dans nos centres de soins pédiatriques, hôpital d’enfants et centre de Korbongou, nous avons remarqué, cette année, une diminution du nombre de malades. Il y a plusieurs raisons à cet état de fait. Un éminent professeur parisien, interrogé dernièrement sur une chaine de télévision confirmait que les cas de paludisme régressent de façon très sensible ces dernières années grâce à la prévention et l’éducation.

Dans la ville de Dapaong, de nouveaux centres de soins se sont ouverts, donnant un choix aux parents et nous recevons davantage les cas venant des villages et du Burkina voisin. Mais n’est ce pas notre objectif d’accueillir les plus éloignés et les plus démunis? Il faudrait une étude plus approfondie mais ces réalités sont encourageantes.
Pour terminer, nous voudrions faire un cadeau à chacun de vous, comme il se doit au moment des fêtes, en empruntant la bonne idée du « Petit Prince de Saint-Exupéry » :
- Tu regarderas, la nuit, les étoiles…mon étoile ça sera pour toi une des étoiles. Alors toutes les étoiles, tu aimeras les regarder…Elles seront toutes tes amies. Et puis je vais te faire un cadeau…
Il rit encore…
- Ah ! petit bonhomme, petit bonhomme, j’aime entendre ce rire !
- Justement ce sera mon cadeau…
- Quand tu regarderas le ciel, la nuit, puisque j’habiterai dans l’une des étoiles, puisque je rirai dans l’une d’elles, alors ce sera pour toi comme si riaient toutes les étoiles. Tu auras, toi, des étoiles qui savent rire !
Et il rit encore….
Regardez les étoiles clignoter et vous saurez, que grâce à vous, au Togo,
des enfants rient, sont heureux et sont guéris.
Recevez toute notre amitié, nos voeux les plus sincères et toute notre reconnaissance.
Les Soeurs Hospitalières et les membres du personnel

Petit rappel de nos coordonnées:

Association Yendube : Hôpital d’enfants – Centre de Santé mentale – Centre de Santé Pédiatrique (Korbongou)
Association « Vivre dans l’Espérance » même adresse B.P. 59 DAPAONG TOGO
Soeurs Hospitalières Mission Catholique B.P. 34 KOUDOUGOU BURKINA FASO
Pour les dons : Soeurs Hospitalières B.P. 183 – 59 734 SAINT AMAND les EAUX Cedex France (03 27 48 04 77)

Cette entrée a été publiée dans Les jeunes écrivent, Marie Stella écrit. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.