Olympiades de l’étude solidaire : un beau résultat en faveur de Vivre dans l’Espérance

Les jeunes Apprentis d'auteuil déployant un cadeau de leurs correspondants de Vivre dans l'Espérance, au Togo, lors de la cérémonie de clôture des Olympiades de l'étude solidaire. (Photo A. Auteuil)

Les jeunes Apprentis d’auteuil déployant un cadeau de leurs correspondants de Vivre dans l’Espérance, au Togo, lors de la cérémonie de clôture des Olympiades de l’étude solidaire. (Photo A. Auteuil)

15 573  heures d’études validées en un mois : bravo à tous, jeunes et encadrants !

« S’il suffit de lire pour aider d’autres jeunes, alors c’est super ce concept ! »résume Emza, 16 ans, élève d’Asnières qui a fait rire toute la salle où étaient réunis, à Paris, ce 3 février, les enfants ayant participé à l’opération. Emza a lu durant 104 heures, lors des Olympiades de l’étude solidaire, un record dont il ne revient pas lui-même et qui lui a donné le goût de continuer à lire…Cette année encore, les jeunes et les adultes d’Apprentis d’Auteuil se sont mobilisés en nombre pour soutenir un projet éducatif et solidaire à l’autre bout du monde en lui dédiant leurs heures d’étude. (Lire aussi notre reportage dans une maison d’accueil du Nord).
Mercredi 3 février 2016, la cérémonie de clôture de cette action solidaire éducative

destinée aux jeunes de 6 à 26 ans a réuni 70 jeunes et 24 adultes de 11 établissements d’Ile-de-France et de Bretagne.

Un rendez-vous annuel plébiscité par les établissements

Plus de 1 500 élèves issus de 36 établissements d’Apprentis d’Auteuil ont participé à la

Au Pôle Accueil Jeune Madeleine Delbrêl (Chanteloup-les-Vignes, 78) les enfants glissent dans l'urne les coupons correspondant au nombre d'heures où ils ont étudié. (Photo A. Auteuil).

Au Pôle Accueil Jeune Madeleine Delbrêl (Chanteloup-les-Vignes, 78) les enfants glissent dans l’urne les coupons correspondant au nombre d’heures
où ils ont étudié. (Photo A. Auteuil).

13ème édition des Olympiades de l’étude solidaire du 9 novembre au 9 décembre 2015. A noter pour la première fois, la participation des territoires Provence-Alpes-Côte d’Azur et Champagne-Ardenne.

Cet événement était l’occasion de faire connaissance, de témoigner de leur expérience des Olympiades, mais aussi d’être félicités et remerciés par le directeur général, Nicolas Truelle, pour leur effort solidaire en faveur de notre partenaire togolais « Vivre dans l’Espérance ».

Pour chaque heure étudiée, 1 euro a été reversé par des mécènes d’Apprentis d’Auteuil afin de financer le projet retenu.  Grâce à l’argent récolté, 100 jeunes accompagnés par l’association togolaise ‘Vivre dans l’Espérance’ (VIE*) vont pouvoir, dès le printemps prochain, suivre des cours d’informatique, avoir accès à Internet et à des supports pédagogiques multimédia dans une salle équipée d’ordinateurs.

Un projet éducatif financé

Pendant les heures d'études... (Photo A. Auteuil.)

Pendant les heures d’études… (Photo A. Auteuil.)

Bien que les urnes aient été rangées depuis un mois, les Olympiades  ne sont pas encore terminées car le projet soutenu, lui, ne fait que commencer. A l’heure qu’il est, 10 ordinateurs fixes, reformatés par l’équipe Support Paris et offerts par la Fondation voguent vers le Togo dans un conteneur.
Les 15 573  euros récoltés ont été virés sur le compte de notre partenaire VIE qui va pouvoir procéder au début des travaux d’aménagement de la salle et à l’achat de 15 ordinateurs supplémentaires et de périphériques.

Un retour positif des jeunes et des établissements

« J’ai aimé pouvoir aider des enfants en allant en étude, car je savais comment et pourquoi je travaillais…» témoigne Lilou, élève de primaire à Notre Dame des Anges. Pour Lisa, élève de première à la Cadène les Olympiades sont « une expérience humaine, enrichissante. Une aide à des jeunes, pour qui la scolarité n’est pas aussi simple que la nôtre ». « J’ai participé aux études solidaires pour progresser moi-même et pour aider des jeunes qui n’ont pas ce que moi j’ai aujourd’hui. Je suis content et fier d’avoir donné de mon temps pour aider les jeunes Togolais. », confirme Mahmoud Bakayoko de la MECS Sainte Thérèse.

« A la question : Participerez-vous encore à l’étude solidaire l’année prochaine et comment être plus nombreux ? Les enfants sont tous prêts à s’inscrire de nouveau, et à parrainer un plus jeune pour l’aider dans ses devoirs, en doublant ainsi le nombre d’inscrits… Bravo ! » ; s’enthousiasme Melvina Ruiz, Adjointe de direction ALAE ALSH Notre Dame des Anges. Pour Johan Quenault chef de service au Lycée Saint Michel de Priziac les Olympiades sont un beau projet, qui amène nos jeunes à participer à une action citoyen.

Sur le terrain, les Olympiades sont devenues un rendez-vous annuel incontournable et sont perçues comme un excellent outil éducatif qui donne du sens aux apprentissages et implique même les jeunes les plus réticents aux études. Les établissements ce sont investis pleinement dans ce projet en organisant des expositions, envoyant des messages et des dessins au partenaire bénéficiaire. Les jeunes de Notre Dame des Ange ont même tourné un clip dansé pour témoigner. Bravo à tous !

Les Apprentis saluent leurs amis togolais. (Photo A. Auteuil).

Les Apprentis saluent leurs amis togolais. (Photo A. Auteuil).

 

Cette entrée a été publiée dans Les apprentis d'Auteuil, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Olympiades de l’étude solidaire : un beau résultat en faveur de Vivre dans l’Espérance

  1. sr marie stella dit :

    Coucou et bravo à tous les jeunes et encadrants du projet Olympiades, pour soutenir les jeunes de l’Association Vie.
    Vous êtes tous courageux et plein d’amour pour nous. Quelle audace! C’est de cela qu’a besoin le monde d’aujourdui. Le Pape François nous appelle à l’engagement, ce qui veut dire que nous devons mettre en oeuvre notre volonté et nos forces pour améliorer la vie des plus pauvres et des personnes marginalisées. Voilà des actes concrets et nous vous en remercions.
    Merci à vous tous qui avez eu cette initiative. Que Dieu vous bénisse en ce temps de carême.
    Bisous, bisous, au nom des enfants de Vivre dans l’Espérance et bravo à vou et à Sophie qui fait toujours le lien.
    Soeur Marie Stella.