Des grand-mères de Brioude tricotent pour le Togo

Le club des mamies tricoteuses de la maison de retraire Saint-Dominique présentent leurs oeuvres avant de les envoyer au Togo. (Photo G. R.)

Le club des mamies tricoteuses de la maison de retraire Saint-Dominique présente ses oeuvres avant de les envoyer au Togo. (Photo G. R.)

Comme souvent autour des associations Vivre dans l’Espérance et Yendube (qui soutient l’hôpital pédiatrique de Dapaong), les petits ruisseaux font les grandes rivières de la solidarité.
Une nouvelle illustration nous en est donnée par le témoignage de Gisèle Rieuf, bénévole à la maison de retraite Saint-Dominique de Brioude (Haute-Loire)…

Gisèle est une fan de tricot : » Je tricote depuis longtemps, explique-t-elle. Pas tellement des vêtements,

mais plutôt des objets décoratifs, des doudous, etc. » Toute seule ou avec une amie, elle a ainsi vendu souvent sa production au profit des Petits Frères des pauvres, du Téléthon.

Odette Bruhat, l'une des tricoteuses. (Photo G. R.)

Odette Bruhat, l’une des tricoteuses. (Photo G. R.)

« Je cherchais d’autres idées de tricotage solitaire à faire partager aux grand-mères de la maison de retraite. Et c’est ainsi que je suis tombée sur le blog de Nelly, Du fil et des mots.

Sur ce blog, Nelly raconte comment elle travaille régulièrement, avec ses « tricopines » à fabriquer de petites

soeur Marie Bernard, 89 ans, spécialiste de la couverture. (Photo G. R.)

soeur Marie Bernard, 89 ans, spécialiste de la couverture. (Photo G. R.)

brassières pour les nouveaux-nés de la maternité Yendube de Dapaong, tenues par la communauté à laquelle appartient soeur Marie Stella, les soeurs hospitalières du Sacré coeur de Jésus. Sur ce blog, d’ailleurs, nous avions, en 2012, consacré un article à Nelly.
Gisèle a donc repris l’idée et, avec l’accord de la direction de la maison de retraite, elle a réuni un atelier de quatre personnes de plus de 85 ans, qui ont travaillé régulièrement pour confectionner 20 brassières, 8 couvertures, des petits bonnets et chaussons… « Nous venons d’envoyer notre premier colis » explique fièrement la bénévole qui imagine d’autres opérations solidaires et, pourquoi pas, de nouveaux colis pour les bébés du Togo.

Cliquez sur les liens ci-dessous pour lire :

Rappel des coordonnées :
Association Yendube :
Hôpital d’enfants – Centre de Santé mentale – Centre de Santé Pédiatrique (Korbongou) et Association « Vivre dans l’Espérance »
B.P. 59 Dapaong, Togo. Tél. 919 75 00 ou 770 85 75
E-mail : vivredanslesperance@gmail.com et : sema.marcel@gmail.com
Pour les dons : Soeurs Hospitalières B.P. 183 – 59 734 Saint-Amand-les-Eaux, Cedex France . Tél : 03 27 48 04 77 hsc.stamand@orange.fr

Cette entrée a été publiée dans Le réseau des amis français, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Des grand-mères de Brioude tricotent pour le Togo

  1. Julie dit :

    Très belle initiative :)

  2. Jandet Odile dit :

    Les brassières, superbes, semblent d’ un modèle très différent de ceux que l’on tricote habituellement car à manches courtes. Serait-il possible de publier les explications pour ce modèle ? Cela me permettrait de contribuer aussi. Merci d’avance.

    • Sophie dit :

      Bonjour Odile,
      Pardon pour cette réponse tardive : je n’avais pas vu votre message. Je transmets votre email à Gisèle qui entrera je pense en contact avec vous directement. Merci de nous lire. Vous pouvez aussi tricoter des gilets (légers, en coton) pour les enfants plus grands ou des couvertures pour tous.
      Sophie (administratrice de ce blog).