Le nouveau centre de soins de Dapaong sort de terre

L'entrée du futur Centre de soins Maguy. (Photo D. R.)

L’entrée du futur Centre de soins Maguy. (Photo D. R.)

Les murs sont là, les finitions sont en cours comme vous pouvez le voir sur ces premières images. Grâce à la contribution essentielle des lecteurs de l’hebdomadaire Pèlerin _ qui ont dores et déjà donné près de 55 000 € soit pratiquement la moitié du coût total du Centre , le premier niveau du nouveau Centre de soins Maguy, géré par l’association Vivre dans l’Espérance, à Dapaong, au nord du Togo, est presque achevé.
« Nous aurons les clés le 1er juillet et nous aimerions emménager tout doucement pendant

Les branchements sont prêts pour la construction du premier étage. (Photo D. R.)

Les branchements sont prêts pour la construction du premier étage. (Photo D. R.)

l’été pour ouvrir à la rentrée scolaire » a indiqué soeur Marie Stella à l’équipe de Pèlerin, lors de son passage à Paris.
Ce rez-de-chaussée comporte  quatre salles de consultation pour recevoir les 1565 patients séropositifs que suit l’association, et deux salles de dix lits pour l’hospitalisation des adultes et des enfants. Une salle de garde, une pharmacie et des locaux administratifs complètent l’ensemble.
« Nous avons prévu également une salle pour les personnes en fin de vie, précise doucement soeur Marie Stella, car avec le temps, les résistances aux médicaments augmentent et nous n’avons presque pas accès aux traitements de troisième ligne, contrairement aux pays occidentaux. Il y a donc, à nouveau, des décès chez les personnes vivant avec le VIH. Et nous rencontrons de plus en plus de grands malades, qui sont soignés chez eux par leurs jeunes enfants. C’est trop dur pour ces ados, nous ne pouvons pas les laisser continuer ainsi. Il est préférable d’hospitaliser la personne pour mieux l’entourer et soulager les enfants du traumatisme. »
Le conseil d’administration de Vivre dans l’Espérance a déjà lancé l’appel à devis pour recruter une nouvelle entreprise en bâtiment qui devra réaliser le premier étage. » Mais ce sera plus rapide, explique encore la religieuse, car le chantier est plus simple. Il s’agit de réaliser une salle pour les consultations psychologiques et des salles de réunion, ainsi que dans la cour, une buanderie et un incinérateur. » Dans le même temps, un conteneur arrive du Canada avec du mobilier hospitalier offert et des matelas ont pu être récupérés à Lomé, grâce à un paquebot qui changeait sa literie.
« En principe, le Centre sera entièrement achevé en décembre prochain » conclut soeur Marie Stella. Et il pourra reprendre, lors de son inauguration, le nom de Maguy, l’une des premières jeunes malades du sida que l’association a accompagnée jusqu’au bout. C’était en 1998. Aujourd’hui la plupart des personnes séropositives vivent normalement grâce au travail quotidien de l’équipe de Vivre dans l’Espérance.
Sophie Laurant

Cette entrée a été publiée dans Le réseau des amis français, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Le nouveau centre de soins de Dapaong sort de terre

  1. jacques djagba dit :

    je ne saurais comment remercier votre équipe et vous-même pour tous ce que vous faites pour nos parents, frères et soeurs souffrants du VIH. Que le seigneur puisse vous le rendre au centuple.