Un printemps riche en bonnes nouvelles à Dapaong

De gauche à droite : Soeur Christiane qui part en mission au Burkina, Soeur Marie Reine qui travaille à la pédiatrie et Soeur Catherine Marie qui va remplacer Soeur Christiane à Korbongou. (Photo D. R.)

De gauche à droite : Soeur Christiane qui part en mission au Burkina, Soeur Marie Reine qui travaille à la pédiatrie et Soeur Catherine Marie qui va remplacer Soeur Christiane à Korbongou. (Photo D. R.)

Voici la circulaire de Pâques que nous ont fait parvenir nos amis de Vivre dans l’Espérance, que Pèlerin soutient depuis 2010. Ils nous racontent ce qu’il en est des multiples projets qui les animent, pour améliorer la vie des malades du sida, des orphelins, des personnes vulnérables, des malades mentaux…  à Dapaong, au nord du Togo :

L’arbre blanc a fleuri et nous embaume, il est magnifique !
Il était fleuri à Pâque, grâce à deux pluies, les premières de la saison. Il était temps car il fait une chaleur étouffante et nous espérons maintenant que la saison va démarrer et permettra des cultures et de bonnes récoltes.

Chers Parents et Amis de nos deux associations, « Yendube » et « Vivre dans l’Espérance »

Devant le 4X4... (Photo D.R.)

Devant le 4X4… (Photo D.R.)

Imaginez un petit bonhomme de 6 ans, haut comme trois pommes, qui se plante devant l’attaché d’Ambassade, un Français en visite à la maison Sainte-Monique et qui lui dit : « Dis monsieur, elle est de quelle marque ta voiture ? (Un beau 4×4 flambant neuf) et combien elle coûte ? » L’attaché, interloqué, n’a pas su trop quoi répondre. Mais notre petit bonhomme savait ce qu’il voulait. Il suit son idée car depuis tout un temps il veut payer une belle voiture à sa « maman chérie » qui, en l’occurrence est Soeur Marie Stella. Il est arrivé à la maison familiale à une semaine de vie et Soeur Marie Stella est sa maman. Quelle audace ! Quel aplomb pour arriver à son projet ! Ce n’est pas de la reconnaissance ça ? Quel exemple !
Nous voulons avoir, nous aussi, une grande dose de reconnaissance envers vous tous et toutes, de qui nous dépendons au jour le jour pour poursuivre notre mission ici, dans la région des Savanes, et pouvoir vous l’exprimer.
Que d’événements vécus depuis notre dernière lettre de décembre !… Beaucoup d’évènements heureux que nous aimerions vous partager. Vous en aurez le récit mais malheureusement vous n’en aurez pas l’ambiance « indescriptible » :

Un nouvel évêque à Dapaong
L’ordination épiscopale du nouvel évêque de Dapaong, à la maison de prière de Dalwag, en lieu et place du pèlerinage diocésain qui se déroule toujours le premier samedi de février. Evidemment, de telles cérémonies, rares dans nos milieux, attirent la foule des grands jours avec des représentants de toutes les instances nationales et internationales : le Président de la République s’était annoncé pour l’ordination mais ne pouvant se déplacer, il a été remplacé par le Premier ministre et plusieurs autres ministres. Le Nonce Apostolique était entouré du cardinal de Ouagadougou (Burkina Faso) et de seize évêques du Togo et des pays voisins… Bénin, Ghana, Burkina… La cérémonie a duré 5 heures et en février il fait déjà particulièrement chaud. Donc, vous n’avez pas l’ambiance mais pas la canicule non plus, si ça peut vous consoler !
Le lendemain, pour l’intronisation, c’était plus « intime » mais il y avait encore de nombreux invités, une foule de diocésains, que la cathédrale ne pouvait contenir et tous les prêtres, religieux, religieuses, catéchistes, responsables des mouvements et structures d’Eglise, qui ont défilé, chacun son tour, pour faire « obédience » au nouvel évêque. Moment particulièrement émouvant. Là aussi la cérémonie a duré plusieurs heures mais il y avait une telle ambiance, des chants et des danses, que nous n’avons pas vu le temps passer.
Etaient présents de nombreux responsables des différentes congrégations en mission dans le diocèse : Pères Généraux et Provinciaux. Monseigneur Garnier, archevêque de Cambrai ne pouvant se libérer, a délégué son vicaire général et un prêtre diocésain pour le représenter. Ils ont fait le voyage depuis la France pour être là, signe d’une amitié et d’un lien particuliers entre nos deux diocèses, Dapaong et Cambrai.

Assemblée Générale de l’association VIE
Le 18 février l’Assemblée Générale de l’association VIE. Comme chaque année nous apprécions la participation des membres de l’association mais aussi des amis et sympathisants très intéressés et réactifs après la lecture des différents rapports d’activités de l’année. Il est vrai que c’est une synthèse impressionnante de tout ce qui se fait avec le conseil d’administration et le personnel. Les chiffres parlent d’eux-mêmes, surtout le nombre de patients, adultes et enfants, accueillis et pris en charge. Le fléau du sida est toujours bien présent dans le pays et dans la région, il continue ses ravages, causant des drames inimaginables.

Une surprise pour Soeur Geneviève
Le 16 mars, journée surprise pour Soeur Geneviève Marie. En effet, les soeurs hospitalières du Sacré Coeur de Jésus, le conseil

Soeur Geneviève Marie recevant un cadeau de départ à la retraite des mains de Félix Nadiedjoa, Président de l’Association Yendube. (Photo D. R.)

Soeur Geneviève Marie recevant un cadeau de départ à la retraite des mains de Félix Nadiedjoa,
Président de l’Association Yendube. (Photo D. R.)

d’administration, tout le personnel, rejoint par celui de VIE, ont organisé une fête à l’occasion de son départ en retraite. Le matin, messe d’action de grâce dans notre chapelle communautaire, bien animée de chants, danses, procession des offrandes. En soirée nous nous sommes retrouvés à plus de 110 invités dans un bar-restaurant de la ville pour quelques heures de réjouissance. Il y a eu, comme il se doit, beaucoup de discours, de témoignages très émouvants et bien sûr, séquences de danses entre deux plats. Bientôt 48 ans de présence au Togo dont 24 ans comme directrice de la structure, ne passent pas inaperçus ! mais la présence se poursuit plus relaxe et détendue avec une nouvelle directrice jeune et dynamique ! Vraiment cette soirée a été très fraternelle et sympathique, nous réunissant tous en une grande famille. La nuit venue nous avons eu du mal de nous séparer et la soirée restera un beau souvenir pour chacun.

Assemblée Générale de l’association Yendube
Le 18 mars Assemblée Générale de l’association Yendube. Là, ce sont les rapports de trois structures : l’hôpital d’enfants, le centre pédiatrique de Korbongou et le centre de santé

Lors de l'Assemblée Générale de l'association Yendube, Soeur Angèle Marie (à gauche), nouvelle directrice de l'hôpital succède à Soeur Geneviève Marie (à droite). (Photo D. R.)

Lors de l’Assemblée Générale de l’association Yendube, Soeur Angèle Marie (à gauche), nouvelle directrice de l’hôpital succède à Soeur Geneviève Marie (à droite). (Photo D. R.)

mentale. Pour cette AG aussi, les participants nombreux ont bien réagi par des questions, des commentaires, des suggestions montrant l’intérêt porté aux activités que mènent ces différents centres depuis tant d’années, auprès des enfants et des malades mentaux. Les nouvelles directrices, respectivement, Soeur Angèle Marie et Soeur Catherine Marie ont donné toute leur mesure et les participants en ont été édifiés. Elles n’ont pas fini de nous étonner !

 

Bénédiction du nouveau centre de santé Maguy
Le 25 mars, a eu lieu la bénédiction et l’inauguration du nouveau centre de santé Maguy, magnifique construction pour la prise en charge des personnes vivant avec le VIH mais qui sera élargi aux malades de toutes pathologies vivant dans les environs. Ce sera une façon d’aider les populations locales. Dès le jeudi, notre évêque, Monseigneur Dominique Guigbile, est venu célébrer la messe dans la nouvelle chapelle et la bénir. Moment intense

de prières, et offrandes des intentions des nombreux amis, donateurs, bienfaiteurs qui ont permis cette réalisation. Personne n’a été oublié… Impossible de nommer chacun, mais notre prière est pour tous.

La présence de Pèlerin
Puis, de nombreux invités se sont retrouvés au centre Maguy. Parmi eux, notons la présence d’une représentante du journal Pèlerin,  Marie-Christine Vidal, rédactrice en chef adjointe. L’hebdomadaire Pèlerin a mobilisé de nombreux lecteurs qui ont participé au

Fête d'inauguration du Centre de santé Maguy. (Photo D.R.)

Fête d’inauguration du Centre de santé Maguy. (Photo D.R.)

financement de ce centre à hauteur de 99 614 € soit plus de 66 % du coût total des travaux.
D’autres associations et donateurs se sont joints à cette source pour donner l’impressionnant ensemble, à étage, que nous admirons aujourd’hui et qui sera très fonctionnel ! Le terrain est vaste. Il a été donné à l’association VIE par le gouvernement togolais. Les constructions et les projets ne sont pas épuisés et pourront se poursuivre au gré des besoins et des ressources. Maintenant que le centre est inauguré il ne reste qu’à l’équiper progressivement et à le rendre fonctionnel. C’est toute une organisation. Les malades sont impatients et viennent déjà sur les lieux pour se renseigner alors que les entreprises sont encore sur le terrain en train de finir les travaux.
Merci à tous, de France, Belgique, Allemagne et d’ailleurs, connus et anonymes. Merci !

Un nouveau service pour les nouveaux-nés
D’autres « travaux » se poursuivent : à la pédiatrie (l’hôpital Yendube), la rénovation du service de néonatalogie va permettre d’accueillir les bébés dans de meilleures conditions. La toiture est posée, l’hôpital a retrouvé son chapeau et a quand même plus belle allure !
Il reste les finitions intérieures. Le chantier a pris un peu de retard à cause des matériaux venant d’Italie qui n’étaient pas arrivés. Le tout fera un très beau service qu’il faudra bien sûr équiper pour qu’il soit performant.

Sous le nouveau toît de l'hôpital pédiatrique Yendube, un service de néonatalogie flambant neuf ! (Photo D.R.)

Sous le nouveau toît de l’hôpital pédiatrique Yendube, un service de néonatalogie flambant neuf ! (Photo D.R.)

Sur ce point nous avons eu la visite sur place de représentants de la mairie d’Issy-les-Moulineaux avec un très beau chèque destiné à l’achat d’équipement et fruit de la mobilisation de tous les Isséens, grâce au dynamisme de la mairie.
De nombreux autres donateurs et associations ont contribué financièrement et appuyé ce projet qui va voir le jour très bientôt après cinq ans de démarches et de recherches de fonds pour arriver à cette construction pour laquelle nous avons économisé petits sous par petits sous.
Un sincère merci à chacun du fond du coeur !

Le dispensaire de Korbongou
A Korbongou, la nouvelle directrice, Soeur Catherine Marie, prend ses marques et « apprend à nager » seule puisque Soeur Christiane Marie est partie pour une nouvelle mission au Burkina, à Koudougou.
Mais l’association que nous formons est une grande équipe qui travaille en collaboration. Sr Catherine Marie a aussi des projets à réaliser et en particulier la clôture du centre qui fait partie des priorités.

Le centre de santé mental se développe
Le centre de santé mentale voit ses activités augmenter d’années en années, preuve, s’il en fallait, que c’était bien un besoin dans le milieu. Ce sont surtout les cas d’épilepsies qui préoccupent le personnel du centre vu l’ampleur que prend cette pathologie, autant chez les enfants que chez les adultes. Le souci est aussi le manque de place pour réaliser toutes les activités nécessaires à la prise en charge de ces patients. Les quelques pièces et locaux disponibles servent pour plusieurs activités ou lieux de stockage ce qui est bien gênant. Il y a donc pour ce centre également, tenant compte de la promiscuité, des projets de constructions et d’agrandissement des lieux. Un terrain a été donné pour les soins en santé mentale, il y a quelques années et il faut le clôturer et l’exploiter.
Les projets de ce centre consistent aussi à augmenter les visites à domicile et de se rapprocher des différentes instances de santé locales pour une collaboration plus étroite. Des consultations à l’extérieur se font déjà et d’autres vont bientôt se mettre en route afin d’éviter aux patients de longs déplacements.

La « fraternité hospitalière » s’étoffe
La « fraternité hospitalière » enfin, s’étoffe et poursuit son chemin par des formations et des temps forts entre elles et avec des intervenants extérieurs qu’elles ne veulent pas manquer. Nous voyons ces jeunes épanouies et rayonnantes, toujours prêtes à servir et s’organisant, comme Maman Rita, avec ses obligations et ses enfants de la maison familiale Sainte-Monique, ou Hortense avec la tenue de la maison d’accueil Saint-Jean, qui leur donnent bien du travail.
Voilà un vaste tour d’horizon pour vous partager notre vécu au jour le jour.
Nos fêtes de Pâques ont été marquées par de nombreux baptêmes d’enfants et d’adultes, des mariages, chaque année de plus en plus nombreux !
Merci infiniment pour votre soutien fidèle, votre amitié qui ne nous manque jamais. Notre reconnaissance vous est assurée, aussi forte que celle de notre petit bonhomme du début de cette lettre.
Les Soeurs Hospitalières,
Tous les membres des Conseils d’Administration de nos Associations
Le personnel
et les enfants, qui vous envoient leur plus beau sourire.

Nous y joignons beaucoup de soleil !

Association Yendube : Hôpital d’enfants – Centre de Santé mentale – Centre de Santé Pédiatrique (Korbongou)
Association « Vivre dans l’Espérance » même adresse B.P. 59 DAPAONG TOGO
Soeurs Hospitalières Mission Catholique B.P. 34 KOUDOUGOU BURKINA FASO
Pour les dons : Soeurs Hospitalières B.P. 40183 – 59734 SAINT AMAND les EAUX Cedex France (03 27 48 04 77)

Cette entrée a été publiée dans Marie Stella écrit, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.