Inauguration du service néonatalogie à Yendube

Les bébés en attente de consultation avec leur maman. (Photo D. R.)

Les bébés en attente de consultation avec leur maman. (Photo D. R.)

 

Les religieuses hospitalières de Dapaong et l’association de soutien aux structures médicales Yendube nous informent des nouveautés qui touchent à la fois l’hôpital pour enfants, le centre de consultations pédiatriques et le centre de santé mentale.Le 20 avril 2018, à la veille de l’assemblée générale ordinaire 2018 de l’Association Hospitalière Yendube, nous avons vécu avec beaucoup d’allégresse la bénédiction et l’inauguration du nouveau service de l’Hôpital d’Enfants Yendube à Dapaong.
Ce fut un moment de joie et de grande reconnaissance aussi bien de nous sœurs, que de la population de Dapaong pour cette œuvre, ce bijou qui vient de naître afin de mieux soigner nos petits protégés.

Cette cérémonie, présidée par son Excellence Monseigneur Dominique

Mgr Guigbile coupe le ruban du nouveau service de l'hôpital pédiatrique ouvert par les religieuses depuis 1962. (Photo D.R.)

Mgr Guigbile coupe le ruban du nouveau service de l’hôpital pédiatrique ouvert par les religieuses depuis 1962. (Photo D.R.)

Guigbile, s’est déroulée en présence de nombreuses autorités politiques, administratives, religieuses et coutumières ainsi que de tous les membres du Conseil d’Administration de l’Association Hospitalière Yendube.
La présence de deux élus de la mairie d’Issy -les- Moulineaux a été providentielle afin de témoigner de cette solidarité Nord –sud dont l’hôpital d’enfants est bénéficiaire depuis tant d’années.
Le service de néonatologie que nous venons d’inaugurer a pour objectif

Les élus d'Issy-les-Moulineaux, ville jumelée avec Dapaong, qui soutient de longue date les activités de santé de Yendube et de Vivre dans l'Espérance, les deux associations des structures créées par les soeurs hospitalières. (Photo D.R.)

Les élus d’Issy-les-Moulineaux, ville jumelée avec Dapaong, qui soutient de longue date les activités de santé de Yendube et de Vivre dans l’Espérance, les deux associations des structures créées par les soeurs hospitalières. (Photo D.R.)

non seulement d’augmenter la capacité d’accueil de la néonatalogie qui passe de 15 lits à 30 lits, mais surtout de permettre une prise en charge plus complète du nouveau-né avec une technologie à la pointe et dans des conditions maximales d’hygiène et d’asepsie.
Trois centres Yendube
C’est dans une ambiance très festive que s’est déroulée cette cérémonie.
Pour se préparer à ce jour, le personnel a décidé de consacrer la matinée du mercredi 18 avril au nettoyage de l’hôpital et de ses alentours.
Là encore, c’était un moment très convivial que chacun a souhaité renouveler au moins une fois par trimestre !
Le lendemain 21 avril de 8h30 à 14h, s’est tenue l’Assemblée Générale Ordinaire de l’Association Hospitalière Yendube.
Là encore, ce fut un temps d’échange très fructueux qui ont permis à tous les associés de s’imbiber des activités déployées dans les trois centres : hôpital d’enfants, centre de Santé mentale et centre de santé pédiatrique de Korbongou.
C’est un grand soulagement de voir tous ces laïcs engagés à nos côtés, pour défendre les valeurs qui nous tiennent à cœur de vivre au quotidien pour le bien des enfants et des malades mentaux accueillis, surtout les plus pauvres qui n’ont pas d’autre recours que nos centres.
Après ce temps fort vécu, nous revenons tout doucement à la vie habituelle de l’hôpital.
Actuellement c’est l’accalmie et le personnel profite prendre les congés avant d’attaquer la grosse période qui ne va pas tarder à commencer avec la saison des pluies !
Merci à chacun de vous pour votre présence silencieuse mais combien efficace à nos côtés.
Sœur Angèle Marie, Sœur Geneviève Marie et le personnel

Les consultations au Centre de santé mentale
Il s’agit des consultations psychologiques et médico-psychiatriques en poste fixe et en avancé. En effet depuis mars de cette année les prises en charge au poste avancé de Mango ont pris formes. Le centre dispose donc de deux antennes où il consulte le premier jeudi du mois à Cinkassé et le deuxième à Mango. D’autres antennes s’annoncent !
Les consultations médicales sont de 6262 avec 652 nouveaux cas contre 156 en 2016, mais l’exiguïté de l’espace dans son ensemble : bâtiments trop serrés, accolés les uns aux autres, la salle d’attente, un couloir restreint qui rend difficile la circulation, limite nos services ; D’où la nécessité absolue de réaliser le projet de délocalisation
✓ Les Epilepsies : 2614 cas dont 252 nouveaux (ayant consulté pour la première fois) ; le centre manque de moyen notamment l’Electro encéphalogramme pour poser avec précision un diagnostic et faire un bon suivi des patients épileptiques. Malgré nos difficultés, nous avons la joie de vivre et réaliser des rêves dans les activités telles que l’ergothérapie, et la célébration de la journée mondiale de la santé mentale.

L’ergothérapie
L’Ergothérapie est un traitement par le travail manuel ou encore les activités occupationnelles. On dénombre que quelques patients stabilisés sont enregistrés et suivis par le centre dans le but de leur redonner le goût perdu de la vie, en les considérant comme des personnes utiles. “ A l’issue de chaque activité apprise, il faut que chaque bénéficiaire soit capable de la reproduire seul selon ses capacités”. La finalité est l’épanouissement, l’apprentissage professionnel, la réintégration dans la famille et dans la société en se rendant utile. Chacun à son niveau et selon ses potentialités.
Au cours de l’année 2017, l’animatrice a mené les activités ci-dessous selon les capacités et l’handicap de chacun.

1. Les Activités De La Vie Courante

2. Activités Sportives :L’animatrice a mobilisé les patients à l’éducation physique et aux jeux comme le football, le jeu des cartes, Wali, Mikado, Ludo…

3. Les Activités Manuelles : L’objectif est de permettre aux malades de développer les capacités et la créativité, d’occuper le temps de façon adéquate. Au nombre des articles réalisés, nous avons la fabrication des porte-clés, colliers, tricotage, tissage sacs et poupées, dessin et peinture, fabrication des bracelets, cadres photos, les travaux champêtres, fabrication de savon liquide, cuisine.

La journée mondiale de la santé mentale  
Cette journée permet une sensibilisation de la population, par des conférences, des présentations de ce qui est réalisé et l’occasion d’un bon moment convivial entre personnel, malades et familles.

Merci pour vos dons permettant de développer davantage le volet beaucoup plus social au profit des sujets souffrants de maladies mentales pour atteindre son but principal : restaurer au malade mental, sa place dans son contexte familial, social et professionnel car tout citoyen togolais doit vivre heureux et contribuer au développement de sa communauté.
Sœur Ghislaine Marie et le personnel du centre
 
Le centre de santé pédiatrique de Korbongou
Les activités du centre de santé pédiatrique de Korbongou se déroulent bien et nous rendons grâce à Dieu car les évaluations du travail de 2017 pour l’Assemblée générale 2018 furent positives et encourageantes, et tout cela grâce à l’effort de chacun et vos soutiens multiformes. Nous espérons pouvoir continuer les travaux avant l’arrivée des grandes pluies. Actuellement nous avons quelques cas d’infections digestives et respiratoires en consultations comme en hospitalisations.
La période de chaleur se prolonge, mais nous attendons impatiemment les pluies pour la bonne saison des cultures afin que les familles puissent subvenir aux besoins des enfants.
Recevez mes salutations pour vos familles et proches. Nous sommes unies dans la prière.
Sœur Catherine Marie, la communauté et le personnel

Cette entrée a été publiée dans Le réseau des amis français, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.