Début du confinement à Dapaong

Soeur Marie Stella qui travaille au centre de soins Maguy à Dapong au Togo, reste désormais à distance des enfants confinés à la maison familiale Sainte-Monique.

Posted by Sophie Laurant on Wednesday, March 25, 2020

Soeur Marie Stella qui travaille comme infirmière au Centre de soins Maguy, à Dapaong au nord du Togo se tient désormais à distance des enfants de l’association Vivre dans l’Espérance(VIE) qu’elle a fondé. Les enfants sont confinés dans les maisons familiales. Dapaong n’a pas encore de cas de covid 19 mais se prépare comme elle peut. Le centre Maguy s’est déjà organisé.

Au centre Maguy, où beaucoup de patients séropositifs – donc fragilisés par une déficience immunitaire- sont reçus chaque jour, un système de tri a été mis en place afin d’isoler tout patient suspect d’être porteur du covid-19.

L’assemblée générale de l’association VIE qui devait se tenir les 27 et 28 mars a été reportée sine die. C’est d’autant plus fâcheux que cette assemblée devait entériner les nouveaux statuts de VIE qui devient une ONG (organisation non gouvernementale).

D’après les rapports officiels, le Togo comptait le 24 mars 20 cas confirmés mais le pays a décrété le confinement dans ses principales villes. Les écoles sont fermées et les magasins également. Pour l’instant Dapaong est épargné mais ce n’est sans doute qu’une question de jours avant que le virus ne fasse son apparition.

Cette entrée a été publiée dans Les jeunes écrivent. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.